Et pourtant elle tourne!

10/07/2017

Je sais, je sais... normalement on dit ça de la terre...

Mais quand même. Notre satellite préféré tourne sur lui-même, mine de rien. Matez ça, lecteurs. En plein écran c'est encore mieux.

Bien sûr, nous ne voyons pas les choses comme ça, et vous pourrez dire : miracle! La lune nous montre toujours sa plus belle face comme si c'était fait exprès!

Certes. Eh quoi, vous ne trouvez pas ça miraculeux que la petite lune et le gros soleil se trouvent à des distances si parfaitement calées qu'elles nous offrent des eclipses parfaites? Si ce ne sont pas les signes manifestes du Grand Législateur de l'univers, franchement, je ne sais pas ce que c'est.

Bon, pour ce qui est de la rotation de la lune, les scientifiques expliquent cela par le "verrouillage gravitationnel". C'est un truc un peu compliqué qui fait que deux corps en orbite, exerçant l'un sur l'autre des "forces de marées", peuvent parvenir à se caler de manière quasiment parfaite, au moins pendant un court instant (quelques centaines de millions d'années). Bref, le phénomène ne présente aucun mystère, et même les philosophes de bénitier ne le brandissent plus du tout pour vous convertir. En revanche, ce qui est rigolo est que de la même manière que la masse de la terre a fini par verrouiller la rotation de la Lune, celle-ci ne cesse à son tour de ralentir la Terre. Ha ha! Vous ne vous y attendiez pas? Cela veut dire que nos lointains successeurs assisteront à ce phénomène loufoque : la Terre se trouvera tellement ralentie face à la Lune que le système sera bloqué ou, si vous préférez, synchronisé. Du coup on ne verra plus notre satellite chéri que depuis un seul des deux émisphères terrestres... Zut alors! Et ceux qui naissent du mauvais côté? Eh bien, pas de bras, pas de Lune.

Pour ce qui est de la distance exacte de la Lune, qui fait de nos jours qu'elle se superpose parfaitement au cercle solaire pendant les eclipses, elle tien plutôt du coup de bol. Comme vous le savez notre satellite est né des débris d'une gigantesque boule (de la taille de Mars) qui a tapé dans la terre il y a 4,5 milliards d'années. Or, après l'impact la terre a donc été entourée pendant longtemps d'un nuage de matière qui avec le temps, en s'accrétant, a formé notre belle Lune. Ca veut dire que notre satellite, dans les premières phases de sa vie, était tout près de nous : tellement près qu'il remplissait tout un quart de ciel! (euh, à peu-près, quoi).

Mais voilà : à partir de cette belle époque de marées mémorables, la Lune a commencé à s'éloigner lentement et, actuellement, elle s'éloigne de nous à raison de 4 cm par an. Elle va finir à perpète!

Il faut dire que pour que la Lune atteigne le double de sa distance actuelle de la Terre, il faudra attendre 10 milliards d'années. A ce moment là, nos descendants verrons alors une Lune qui est deux fois plus petite que la notre. Ha ha, les pauvres! Une lune figée sur un seul émisphère et qui est minuscule, en plus! 

J'oubliais : dans 10 milliards d'années il n'y aura plus de Lune, ni Terre, ni Mars et, même si Jupiter devait réussir à s'en tirer, il n'aura pas fière allure. Bien avant que la Lune n'atteigne une distance de 760.000 km de la Terre, notre Soleil aura fait sa crise, se transformant d'abord en immense géante rouge et exterminant tout dans son emprise, puis se réduisant à une minable naine noire... C'est dans 5 milliards d'années environ.

Bref, voici une image pour essayer de visualiser la distance Terre-Lune, qui est l'une des seules relations planétaires qui se laissent représenter : 

Et voici une image qui nous montre la variation de grandeur de notre satellite, telle qu'elle est perçue depuis la terre, selon qu'elle se trouve au périgée ou à l'apogée.

Voici une image de la Lune, saisie lors de sa promenade au dessus de Wenstmister.

Mais comment la verrions -nous si seulement elle était deux fois moins loin? Comme dans le schéma?

Voici lecteur : 

Et si l'on réduisait cette distance de la moitié?

Allez, encore un coup : on divise par deux et on met la Lune à peine plus loin que la mesure de l'équateur terrestre. Hop!