Young

Thomas de son prénom. On le connaît uniquement parce qu'un beau jour de 1801, il eut la renversante idée de percer deux petits trous dans un panneau et de les éclairer avec une source lumineuse. Comme quoi il suffit parfois de très peu pour voir son nom perpétué à jamais ; pensez-y si vous avez des soucis avec l'héritage que vous laisserez au monde. Vous pourriez passer dans les annales de l'histoire comme celui qui, le premier, aura percé non pas deux mais trois trous ! Sachez qu'il n'y a pas de limite théorique au nombre de trous qu'on peut faire dans un panneau donné, ni aux longueurs d'onde servant à l'éclairer.

Il se trouve quand même que Young était un sacré personnage, à la fois savant, médecin et égyptologue. Il était tellement cultivé que l'on parlait à son égard de « phénomène Young ». On ne peut pas en dire autant de vous, n'est-ce pas ?

Lors de son expérience, il nota que la lumière qui passait par les deux fentes subissait des interférences à la sortie, un phénomène clé pour l'interprétation ondulatoire de la lumière. L'histoire ne dit pas s'il mena son expérience avec une bougie toute tremblotante ou s'il pratiqua un trou dans ses volets comme le fit Newton.

Voir Expérience des deux fentes (version papier).