Présentation de l'auteur

Daniele Vegro

1. Comme dans tout bon dictionnaire, les mots se suivent dans l'ordre alphabétique : on peut prendre l'Ascenseur d'Einstein pour aller au Big Bang, avant de monter à l'Échelle de Planck pour papoter avec Galilée, puis constater qu'Il n'y a pas de trou dans le trou noir et finir dans un Zéro absolu. Logique!

2. Le choix des termes a été fait de façon arbitraire dans le vaste glossaire de la physique en général, de la micro-physique et de l'astrophysique en particulier. Ce grand écart entre macro et microcosme n'est pas non plus complètement illogique : comment voulez-vous aborder la vie d'une étoile sans vous intéresser aux processus qui se produisent dans son cœur, au niveau des particules ?

3. Là où cet ouvrage est moins logique, c'est qu'un mot apparemment important peut être défini par une seule phrase, alors qu'un terme parfaitement anodin se voit attribuer tout à trac deux pages d'explication...

C'est qu'il s'agit d'un anti-dictionnaire! Il est taquin, oblique et volage.

En ceci d'ailleurs il est grandement supérieur à tous ceux qui existent sur le marché!

Pas vrai?»